La campagne participative

Parlons en vrai.png

Créer un espace où militants et non-militants peuvent se parler sur un pied d’égalité. Construire ensemble un nouveau mouvement politique auquel le cdH passera le relais dans les prochains mois. Voilà les raisons d’être de Il fera beau demain – Mouvement positif.

Le processus est parti sur les chapeaux de roue au lendemain du congrès de janvier 2020. Les premières Rêves parties ont suscité l’enthousiasme. Puis la crise sanitaire nous a forcés à nous adapter. Nous avons dû modifier l’agenda à plusieurs reprises. Nous nous sommes concentrés sur les réseaux sociaux et notre plateforme numérique. Cela a été un succès. 2000 propositions ont été récoltées. Plus de 20 000 personnes suivent l’actualité d’Il fera beau demain sur Facebook.

Notre démarche suscite donc l’intérêt bien au-delà des cercles habituels. C’est prometteur, mais cela ne doit être qu’un début. Pour que le processus soit réellement inclusif et participatif, il est essentiel de partir à la rencontre des citoyens, de leur parler vrai et de leur parler en vrai. Il est indispensable également de débattre en présentiel et pas seulement « online ». C’est pourquoi du 12 septembre au 12 décembre, nous serons en campagne, mais une campagne participative, une campagne qui ressemble à une main tendue à toutes les personnes intéressées, à toutes celles qui ont envie de s’engager positivement.

Pendant trois mois, nous serons sur les marchés ou aux portes des maisons, dans les parcs ou à l’arrière des cafés, pour nous mettre à l’écoute des citoyens, comprendre leurs besoins et leurs attentes, ainsi que les inviter à participer à notre processus. Ce sera l’opération « Parlons (en) vrai ». Pendant trois mois, nous allons également organiser des débats dont vous pouvez découvrir l’agenda en cliquant sur le lien ci dessous. 

Le calendrier des évènements 

Nous irons partout en Wallonie et à Bruxelles débattre des thèmes sur lesquels il n’y avait pas d’accord parmi les participants aux processus. Chaque débat sera introduit par une vidéo dans laquelle un expert présentera les arguments « pour » la proposition en débat et un autre les arguments « contre ». Nous montrerons ainsi que « Y a match » sur chacune de ces questions, que les choix à faire ne sont pas simples et que selon les cas il faut savoir faire preuve de nuances ou oser trancher - ce que chacun pourra faire en votant directement sur notre plateforme www.ilferabeaudemain.team .

Je participe en ligne 

Au terme de cette campagne de trois mois, ce n’est pas comme au foot le « VAR » qui aidera à arbitrer ces matches, mais des « CAR », des commissions d’arbitrage et de recommandations, composées d’experts qui feront la synthèse des débats et rédigeront une proposition de position finale. Le résultat de ces matches viendra compléter les propositions déjà récoltées dans la première partie du processus afin de rédiger un projet de manifeste. Ce manifeste sera présenté lors de la convention qui sera donnera naissance à notre nouveau mouvement politique les 4 et 5 février 2022.Si tu souhaites apporter ton expertise et participer à une des commissions d’arbitrage et de recommandations, clique sur le bouton ci-dessous pour en savoir plus. 

J’apporte mon expertise 

Si notre initiative rencontre votre curiosité, n’hésitez pas à prendre contact avec un de nos meneurs de campagne en Bruxelles et en Wallonie pour plonger au coeur de ce projet enthousiasmant. Ce projet est unique dans l’histoire politique de notre pays, jamais un mouvement politique n’aura été aussi loin dans une démarche de coconstruction. Au sein de Il fera beau demain – Mouvement positif votre voix compte, il vous appartient de la faire entendre !

Je m’engage 

 

 

[1] L’Assistance Vidéo à l’Arbitrage